Peu importe
Ville ou Département (0)
Sexe
Loyer
Âge

Passer sa retraite au Maroc entre Retraités

Ensemble c'est mieux !

Passer sa retraite au Maroc

Avec un petit groupe de Seniors

Partir vivre au Maroc à la retraite

Avec un budget mensuel deux fois moins élevé qu’en France. On estime à 80 000 le nombre de ressortissants français établis au Maroc.

Le climat au Maroc

Le Maroc possède différents climats (de type méditerranéen, océanique ou continental) avec globalement des hivers doux et des étés chauds. À l’intérieur des terres, le climat sera plus sec et dans les montagnes, le climat sera davantage de type continental. À Marrakech, les températures varient entre 19°C en hiver au mois de janvier pour atteindre 37°C durant les mois d’été.

Le coût de la vie au Maroc pour un retraité français

On estime de manière générale que le coût de la vie au Maroc est plus de 50 % moins élevé qu’en France.

Il peut varier considérablement en fonction de la ville dans laquelle vous vivrez. Rabat et Casablanca sont les villes les plus chères du Maroc.

Les avantages fiscaux au Maroc

Le régime fiscal du Maroc pour un retraité est plus avantageux que celui de la France, car il permet à toute personne y habitant plus de 183 jours dans l’année d’obtenir une réduction qui peut aller jusqu’à 80 % sur l’impôt sur le revenu. À cela s’ajoute l’abattement forfaitaire de 40 % sur les revenus bruts imposables, quelles que soient leurs sources. Ce qui fait que le taux d’imposition final avoisine les 4 %.

L’assurance santé au Maroc à la retaite

La Convention franco-marocaine de sécurité sociale du 22 octobre 2007 permet au ressortissant français titulaire d'une pension de vieillesse du régime français de sécurité sociale, de bénéficier d'une couverture maladie au Maroc au titre de sa retraite française s'il n'a pas de droit au regard du régime marocain.

Vous pouvez adhérer à la Caisse des Français de l'Etranger (CFE) ainsi qu'à une mutuelle partenaire.

À savoir :

Le Maroc présente toutefois un inconvénient important : son système de santé. En effet, le Maroc dispose d’un côté d’un système de santé public où la qualité des soins n’est pas franchement au rendez-vous et de l’autre d’un système de santé privé où les tarifs pratiqués sont excessifs. Un véritable inconvénient quand on souhaite prendre sa retraite au Maroc, compensé néanmoins par sa proximité géographique avec la France où il vaudra mieux revenir en cas de problème de santé nécessitant des soins sérieux.

Les formalités pour une retraite au Maroc

Si vous souhaitez vous installer au Maroc pour votre retraite, et donc de manière durable, vous aurez besoin d’une carte d’immatriculation qu’il faudra demander à la brigade de gendarmerie ou au commissariat de police du lieu de votre domicile. Pour l’obtenir, il faudra fournir :

  • un passeport en cours de validité,
  • deux formulaires de demande d’immatriculation,
  • un justificatif de domicile, des photos d’identité,
  • un extrait de votre casier judiciaire,
  • et une photocopie de votre carnet de vaccination.

Cette carte d’immatriculation vous permettra d’obtenir un permis de séjour au Maroc valable pour une durée d’1 an renouvelable 3 fois. Ce n’est qu’au bout d’une période de résidence de 3 ans qu’un permis de séjour d’une validité de 10 ans pourra vous être délivré.

Les meilleurs endroits de retraite au Maroc

Les villes préférées des retraités français pour s'installer et vivre au Maroc sont Agadir, Casablanca, Essaouira , Rabat, Marrakech, Tanger. Les infrastructures y sont développées et on y parle le français.

L’achat et la location immobilière au Maroc

Au Maroc comme partout, le prix du mètre carré varie selon la localisation du bien, du type de bien et des prestations qui peuvent l’accompagner. Ainsi malgré la hausse des prix de l’immobilier, les prix d’achat et de location sont beaucoup plus abordables qu’en France, pour des superficies plus importantes et tout autant de prestations accompagnant le bien : conciergerie, agent de sécurité, piscine...

À l'achat :

Les tarifs sont très hétérogènes. Entre une maison de ville, une Riad et une villa, les prix varient presque du simple au double. Le quartier dans lequel vous allez investir aura aussi un gros impact sur le coût de la transaction. Selon certaines estimations, le prix moyen au mètre carré d’une maison de plus de 6 pièces est actuellement inférieur à 580 €. En juillet 2017, il culminait à 1 800 €.

À la location :

Dans les grandes villes comme Casablanca, Agadir ou Marrakech, le loyer variera entre 700 et 800 euros pour un appartement de 100m2, dans les autres villes, un logement avec trois chambres affiche un loyer mensuel moyen de 510 euros.

L’Habitat Partagé, aussi bien en France qu’à l’Étranger, séduit de nombreux retraités ou futurs retraités, qui aspirent à un mode de vie collectif ou chacun a son rôle à jouer. Les locataires ou colocataires n’y sont pas « accueillis », ils sont réellement chez eux.
Les « jeunes » seniors (55 – 75 ans) proches de la retraite ou déjà retraités représentent plus de 60% des candidats à l’habitat participatif. Cette forme de cohabitation entre seniors est en effet de plus en plus perçue comme un moyen particulièrement efficace pour éviter l’isolement, pour repousser l’âge de la dépendance, mieux la vivre, voire pour l’éviter complètement.

Définition Maison Partagée Seniors ou Habitat Partagé pour retraités ou futurs retraités

L’habitat partagé collectif pour Seniors, inséré dans la vie locale, est une solution de logement à taille humaine, à titre de résidence principale, pour les Seniors.

Cette forme d’habitat constitue une alternative entre la vie à domicile (résidence principale actuelle) et l’accueil dans un établissement (type EPADH). Les seniors y vivent dans des espaces privatifs, tout en partageant des espaces communs et un projet de vie sociale, dans un environnement adapté et sécurisé.

Le concept du domicile collectif partagé permet de mutualiser une aide à domicile, en plus d’entretenir la vie sociale et de lutter contre l’isolement.

Il est entendu que les habitats intermédiaires sont conçus pour des retraités qui ne présentent pas de pertes majeures d’autonomie.

La Maison Partagée ou Habitat Coopératif se situe, en général, à proximité des services : services publics, transports, commerces, sanitaires, sociaux et médico-sociaux, il a pour objectif principal de permettre de « vivre chez soi sans être seul » tout en étant un outil de revitalisation des cœurs de villes et de villages.

Les avantages de l’Habitat Coopératif pour Retraités

  • La vie « chez soi » de chaque retraité au sein d’un habitat groupé à taille humaine,
  • La gestion libre, par chacun, de son rythme de vie, des personnes qu’il invite, de ses allées et venues,
  • La mise en commun, entre cohabitants retraités, de plusieurs moments de vie quotidienne,
  • La participation à la décision pour tout ce qui est mis en commun,
  • L’ouverture sur le voisinage, l’activité et les ressources de l’environnement local,
  • La mutualisation des services,
  • Des coûts moins élevés que dans d’autres structures d’accueil traditionnelles,
  • Pouvoir changer de région en France ou partir vivre à l’étranger.

En France ou à l’Étranger ?

En France

Avant de choisir votre nouveau lieu de vie pour votre retraite, il faut donc au préalable bien réfléchir.
Vous pouvez pour cela vous poser ces questions :

  • Est-ce que vous préférez être à proximité de la ville ?
  • Une maison à la campagne n’est-ce pas plus agréable pour moi ?
  • Je fais le choix de la montagne ou de la mer ?
  • Je préfère un climat doux et sec ou plutôt humide ?
  • Est-ce que je choisi une destination proche de ma famille ?
  • Un réseau de transport bien desservi est-il une nécessité ?

Critères pris en compte pour le choix d’une ville en France :

  • Le coût de la vie,
  • Les infrastructures de santé (accès à la santé, hôpitaux les plus proches),
  • L’attractivité de la ville,
  • Le réseau de transport,
  • Le prix des logements à l’achat ou à la location (fiscalité locale),
  • Le climat (nombre de jours d’ensoleillement par an),
  • Les activités proposées aux seniors (culture, commerces, services sports, loisirs...).

Les 11 meilleures villes où il fait bon vivre pour passer sa retraite :

Classement Figaro Immobilier
  1. Arcachon
  2. Andernos-les-Bains
  3. Cannes
  4. Arles
  5. Vannes
  6. Agde
  7. Limoges
  8. Narbonne
  9. Mandelieu-la-Napoule
  10. Saint-Malo
  11. Aix-les-Bains

Où vivre avec une petite retraite à l'étranger ?

Environ un million de retraités français vivent déjà à l’étranger et un senior sur trois souhaite prendre sa retraite hors de la France.

Pays les plus prisés :

Achat ou Location ?

Achat

Se regrouper pour l’achat d’un bien immobilier est une solution avantageuse pour acquérir une surface de logement plus grande, adaptée au mode de vie en petits groupes, que l’on divisera en lots pour y habiter.

SCI ou Indivision ?

La Société civile immobilière et l’indivision sont les deux principaux cadres juridiques permettant d’acheter un bien immobilier à plusieurs.

  • L’indivision est la forme la plus simple pour acheter une maison à plusieurs propriétaires. Ils jouiront du bien ensemble, mais ils seront aussi solidaires pour l’entretien et les dépenses de fonctionnement. Pour la sécurité de tous, prévoir dans les clauses, l’exercice du droit de préemption pour le rachat des parts éventuellement mises en vente si l’un des propriétaires de l’indivision souhaite demander le partage ou revendre ses parts.
  • La SCI offre plus de protection aux propriétaires. Elle régit les cas de vente de parts sociales : un associé par exemple ne pourra pas vendre sans l’accord des autres.

Financement

Le taux d’endettement sera calculé en fonction des ressources et des charges de chacun des emprunteurs, plus ils seront nombreux et plus l’assiette des revenus sera large.

Seule contrainte : les futurs propriétaires devront signer leur prêt dans la même banque. Et toutes n’acceptent pas... Enfin, pour limiter les risques d’insolvabilité, ils devront également signer une convention de solidarité. Si l’un des emprunteurs ne peut ou ne veut plus verser sa part de remboursement, les autres devront l’assumer.

Location à plusieurs

Deux possibilités s’offrent à vous :

  • Former des groupes par affinités, par centre d’intérêts, par activités culturelles, artistiques et pourquoi pas, également sportives, avec comme priorité le lieu d’implantation envisagé, en France ou pays à l’étranger. C’est l’objectif principal des « Journées Rencontres ».
  • Soit vous intégrez une Maison Partagée pour Retraités déjà fonctionnelle ou en cours d’ouverture.

Dans les deux cas, nous mettons à votre disposition tous les outils pour que votre projet se réalise et soit pérenne dans le temps.

Qui se ressemble, s’assemble ?

Dans la mesure du possible, envisagez la possibilité d’intégrer des groupes de retraités qui partagent plutôt les mêmes valeurs, les mêmes activités sportives, intellectuelles ou artistiques, les mêmes envies et idéalement les mêmes centres d'intérêt que les vôtres.

Centres d’intérêts des + de 55 ans :

  • Musique (59%)
  • Littérature (55%)
  • Histoire (53%)
  • Cinéma (40%)
  • Théâtre (35%)
  • Cuisine (26%)
  • Sciences (23%)

Pratiques sportives pratiquées les plus courantes :

Le golf, la randonnée, l’équitation, la natation, le vélo, le ski de fond, la promenade, la marche et la randonnée. Les adeptes de la danse ou des activités de fitness pourront choisir des activités en salle moins intenses : danse de salon, tai chi chuan, yoga, etc...

Jardin partagé :

Si l’habitat partagé se situe dans environnement semi-rural ou rural, il est envisageable de partager un jardin potager avec fruits et légumes :

  • Installation de bacs de jardinage adaptés,
  • Mise en place d’un kiosque, d’une tonnelle, d’un point d’eau, d’une cabane à outils, d’un récupérateur d’eau de pluie, etc...
  • Ne pas oublier également un poulailler !

  • Nous prenons comme exemple ce groupe LGBT/Seniors qui est en train de se former :

Avec TROIS AUTRES fringants « vieillards » (57, 66, 69 ans), je porte le projet d’une COLOCATION SENIOR affinitaire et solidaire sur Paris, en appartement (tous arrondissements), dans le cadre et avec accompagnement de notre association gay consacrée au "bien vieillir". Tous les quatre, nous nous connaissons, nous apprécions et sommes déjà fortement engagés dans le processus. Ouverts à L’INTERGÉNÉRATIONNEL (à partir de 50 ans... jusqu'à 75), nous recherchons un CINQUIÈME ET DERNIER CANDIDAT LGBT+ dans la tranche d'âge indiquée, très motivé·et pour qui – même s'il est important – le motif économique ne soit pas prioritaire par rapport au projet humaniste. Constitution définitive du groupe à l’été [date limite : 11/07] et emménagement souhaité à l'automne 2021 ou début 2022. En attendant, RENCONTRES ASSIDUES de préparation (rendez-vous réguliers à Paris + déjà 2 w.-e. programmés) dans la franchise et la bonne humeur : apprivoisement mutuel + affinement de la cooptation + élaboration d'une charte de fonctionnement.
Merci de ton attention et peut-être ton adhésion à notre utopie en marche !

Michel (73 ans) à Boulogne-Billancourt

Notre avis : De par leurs attentes concrètes et précises, ce projet a toutes les chances de réussir et surtout d’être pérenne dans le temps.

Conclusion : La difficulté majeure n’est pas de trouver le logement adapté à ce mode de vie partagé mais plutôt de trouver les « bonnes personnes » avec qui le partager durablement...

« Journées Rencontres & Vivre ensemble »

« Journées rencontres »

Tout au long de l’année, par petits groupes de 10 à 15 personnes, nous organisons des « Journées rencontres »

  • Rencontrer, pendant une journée, des retraités ou futurs retraités ayant :
    • le même projet (exemple : partir vivre en Grèce à la retraite ou au bord de la mer pour la France),
    • les mêmes attentes que les vôtres : type d’habitat, budget mensuel, tendance écologique, nombre de cohabitants, co-acheter ou co-louer, etc...
  • Rencontrer des porteurs de projets d’une Maison Partagée en cours ou déjà fonctionnelle.

« Vivre ensemble avec d'autres Retraités »

Le plus difficile n’est pas de trouver un toit à partager mais de trouver les bonnes personnes avec qui le partager...

Pour cela, une fois le groupe formé (3 ou 6 personnes) soit à l’issue des « Journées rencontres », » soit depuis votre Espace Personnel, nous allons vous proposer de « Vivre ensemble » pendant 2 à 3 jours, en situation réelle de cohabitation.

Témoignage :

Lors de cette « journées rencontres », l'expérience de vie collective, avec cette optique d'opter pour un mode de vie communautaire, a été riche, chaleureuse, tolérante, et même de l'affectif a circulé ce qui est une réussite. Il faut en effet avoir l'expérience de cet affect naissant circulant pour être convaincu que c'est le bon choix et que cela peut marcher.

Intégrer une Maison Partagée ou louer / acheter à plusieurs

Comment ça marche ?

  • Je m’inscris

    (nom, prénom, adresse, n° de téléphone, etc...)

  • Mon projet

    En France ou à l’étranger, location ou achat à plusieurs, intégrer une Maison Partagée entre Retraités, à partir de quand, budget, etc...

  • Je règle ma cotisation

    En un seul paiement de 149 €

  • Je complète Mon profil | Mode de Vie : Alimentation, loisirs, musique, livres, hobbies, sport, etc...

    • Concernant votre Mode de Vie : Plus vous nous donnerez de détails, plus notre algorithme vous proposera des profils qui correspondent au vôtre.
  • À partir de votre Tableau de Bord

    Vous pourrez contacter soit par téléphone, soit par via votre messagerie privée :

    • les retraités ou futurs retraités qui envisagent de former un groupe en vue de louer ou acheter à plusieurs,
    • les porteurs d’un projet de création d’une maison partagée pour retraités (en cours de création),
    • les responsables d’un habitat collectif pour retraités déjà ouvert,
    • vous pourrez également réserver vos places aux prochaines « Journées Rencontres » (programmées d'octobre à mai).

 Bon à savoir !

Votre annonce ne sera visible que par les personnes inscrites sur notre site, donc, aucun risque que vous soyez démarché(e) ou contacté(e) par des inconnus.

Cotisation

Que permet la cotisation annuelle ?

  • Participer aux « Journées Rencontres » programmées d'octobre à fin mai,
  • Pouvoir intégrer une Maison Partagée déjà fonctionnelle ou en cours d’ouverture,
  • Rencontrer des retraités ou futurs retraités qui ont l’intention de former un groupe pour vivre à plusieurs en France ou à l’étranger.

Montant : 149 €/an (non renouvelable)

Ouverture du service le 1er Septembre 2021

À très bientôt !